Le lexique de l’électricité

Les professionnels de l’électricité utilisent souvent des termes souvent incompréhensibles pour les non-initiés. Ce lexique vous aidera à mieux comprendre ces jargons couramment utilisés dans le domaine de l’électricité. Les vocables techniques employés par votre électricien n’auront dès lors plus de secret pour vous.

 

Courant électrique

Le courant électrique représente le déplacement d’électrons (porteurs de charges électriques négatives) à l’intérieur d’un conducteur. Il existe deux types de courant électrique : le courant continu et le courant alternatif. Le courant sert à créer de l’énergie ou à transmettre des informations. L’électricien a recours à différents outils pour mesurer l’intensité, la tension ainsi que la puissance d’un courant électrique au sein d’un circuit.

 

Adéquation

L’adéquation désigne la capacité d’un réseau électrique à satisfaire en tout temps la demande électrique globale, ainsi que les besoins énergétiques de ses clients.

 

Charge électrique

La charge électrique représente une caractéristique propre à certaines particules. Elle peut être positive ou négative. Deux charges de mêmes signes auront tendance à se repousser, tandis que deux charges de signes opposées vont s’attirer. Il s’agit de ce que l’on appelle une interaction électromagnétique. On utilise un électromètre pour mesurer la charge électrique, dont l’unité de mesure est le coulomb.

 

Circuit

Un circuit électrique regroupe plusieurs matériaux conducteurs, comme les fils, permettant d’échanger de l’énergie, ainsi que différents composants électriques ou électroniques (interrupteurs, prises, lumières, appareils électroménagers, etc.). Ces derniers sont reliés entre eux et sont traversés par un courant électrique. On distingue les circuits électriques en série des circuits en dérivation. Ce sont ces derniers que l’on retrouve généralement dans les maisons.

 

Court-circuit :

Un court-circuit se produit lorsque deux conducteurs, par exemple des fils, mal isolés, entrent en contact direct. Ce phénomène électrique se traduira par une augmentation de l’intensité du courant. Le risque d’incendie causé par un court-circuit n’est pas à minimiser. L’intensité du courant va en effet échauffer les fils, qui risquent alors de fondre et de prendre feu. L’utilisation d’un disjoncteur permettra de prévenir un court-circuit dans un bâtiment. En cas d’augmentation anormale de l’intensité du courant, ce composant va couper immédiatement le courant sur la ligne ou dans toute la maison.

 

Coupe-circuit

Le coupe-circuit est un dispositif intégré au circuit électrique permettant de couper le courant lorsque ce dernier atteint une valeur maximale. Son rôle est donc principalement sécuritaire. Le coupe-circuit peut être manuel ou automatique. Dans les deux cas, il servira à arrêter le passage du courant à travers le circuit si l’intensité est trop forte. Ce qui permettra de prévenir le risque d’incendie. Cet élément obligatoire doit répondre à certaines normes en fonction des catégories d’équipement utilisés et du système électrique en place.

 

L’électricité statique

L’électricité statique est présente partout. Il s’agit d’une charge électrique stationnaire s’accumulant dans un objet. Ce phénomène physique se produit lorsque deux corps se frottent et entraînent une petite décharge électrique. Il ne s’agit pour autant pas d’un phénomène d’électrocution, ce dernier occasionnant souvent la mort, mais plutôt d’une électrisation, les deux termes ayant souvent tendance à être confondus.

 

Fusible

Le fusible a pour rôle de couper le courant électrique lorsque se produit une surcharge électrique ou un court-circuit. Cet organe de sécurité permet de prévenir les conséquences probables de tout dysfonctionnement au sein d’un circuit électrique, tel un incendie par exemple. Même si on le retrouve dans la majorité des constructions anciennes, ce mécanisme commence cependant à être délaissé au profit du disjoncteur, jugé plus performant. Il faut en effet remplacer le fusible à chaque fois que le courant saute, ce qui ne sera pas le cas avec un disjoncteur. On trouve des fusibles de différentes formes et formats.

 

Disjoncteur

Tout comme le fusible, le disjoncteur a pour rôle de couper le courant électrique lorsqu’un court-circuit ou une surintensité se produit. Il permet ainsi de protéger efficacement les circuits électriques au sein d’un bâtiment. Ce commutateur vise également à prévenir les risques d’électrocution en cas de contact direct ou indirect avec un circuit électrique. On utilise dans ce cas un disjoncteur différentiel. Pour optimiser la sécurité des circuits électriques dans une maison, il convient d’installer un disjoncteur divisionnaire à la source de chaque circuit.

 

Ampèremètre

L’ampèremètre sert à mesurer de manière efficace l’intensité du courant dans un circuit électrique. L’ampère, ayant comme symbole A, représente l’unité internationale de mesure de l’intensité du courant. On distingue plusieurs types d’ampèremètres : analogiques, numériques et spéciaux. Cet appareil de mesure se branche en série dans le circuit. L’ampèremètre doit être branché sur le plus fort calibre, pour ne pas le détériorer, le calibre représentant la plus forte intensité pouvant être mesurée par cet appareil.

 

Voltmètre

Si l’ampèremètre mesure l’intensité du courant, le voltmètre mesure, quant à lui, la tension électrique entre deux points d’un circuit électrique. Le volt, ayant comme symbole V, représente l’unité internationale de mesure de la tension électrique. Pour utiliser le voltmètre sur un circuit électrique, il faut le brancher en dérivation entre les deux points du circuit dont on souhaite mesurer la différence de potentiel.

 

Multimètre

Autre appareil incontournable dans la boîte à outils d’un électricien, le multimètre, aussi désigné par le terme « contrôleur universel », remplace aisément plusieurs appareils, comme l’ampèremètre, le voltmètre et l’ohmmètre. Il permet en effet de mesurer à la fois l’intensité électrique, les tensions électriques ainsi que la résistance des conducteurs ohmique. On trouve principalement deux types de multimètre : le multimètre numérique et le multimètre analogique.

 

Ohmmètre

L’ohmmètre sert mesurer la résistance électrique, qui a comme unité de mesure l’ohm (dont le symbole est noté Ω). Pour connaître la valeur de cette résistance électrique, on peut soit mesurer la tension en utilisant un générateur de courant, soit mesurer le courant à l’aide d’un générateur de tension. Pour utiliser l’appareil, il faut brancher ses deux électrodes sur les bornes du circuit ou du composant à tester.

 

Surtension électrique

La surtension électrique désigne une hausse soudaine de tension, entraînant dans de nombreux cas l’endommagement des appareils reliés au circuit électrique. Ce phénomène se produit lorsque la tension à l’entrée des bornes d’un équipement se révèle supérieure au seuil accepté par ce dernier. L’utilisation d’un parasurtenseur, d’un parafoudre et d’un bloc multiprise parafoudre contribuera à protéger efficacement les équipements présents sur une installation électrique.

 

Ligne à haute tension

Une ligne haute tension sert à transporter de l’électricité de plusieurs milliers de volts depuis un point de production jusqu’aux consommateurs, et ce, sur de très longues distances. Le recours à la haute tension ou à la très hante tension permet de limiter les pertes d’énergie. Ce type de ligne se compose normalement d’un câble conducteur en métal et d’une couche d’isolation, le tout renfermé dans une gaine de protection. Les lignes haute et très haute tension reposent toujours sur un réseau de pylônes métalliques pouvant mesurer jusqu’à 90 mètres de haut, contrairement aux lignes basse ou moyenne tension, qui peuvent s’appuyer sur des poteaux en bois ou en béton.

 

Tableau électrique

Le tableau électrique, ou tableau de répartition, rassemble tous les éléments de protection des différents circuits électriques d’un bâtiment, tels les modules de commande, les disjoncteurs, les interrupteurs différentiels, etc. Il permet donc de sécuriser la distribution de l’électricité à travers les circuits. Il peut se présenter sous la forme d’un petit coffret en plastique pour les petites habitations ou sous la forme d’une armoire. Le tableau électrique peut occuper tout un local dans le cas des grandes installations.

 

Courant continu

Le courant est dit continu lorsque ses électrons circulent à flot continu et toujours dans le même sens, c’est-à-dire du pôle négatif vers le pôle positif. Les piles, les batteries ainsi que les panneaux solaires sont autant de dispositifs permettant la délivrance d’une source de tension nécessaire pour la circulation des électrons dans un circuit continu. Le courant continu représente un pionnier dans le domaine, car il fut le premier à être utilisé dans la production industrielle de l’électricité. Aujourd’hui, il est toujours privilégié pour le transport d’électricité sur de très longues distances, ou lorsque l’on a recours à des câbles enterrés ou sous-marins.

 

Courant alternatif

Contrairement à un courant continu, le courant alternatif change de sens plus d’une dizaine de fois par seconde. L’intensité d’un tel courant change aussi périodiquement. Le mouvement de va-et-vient des électrons dans un courant alternatif résulte de la rotation d’un alternateur. Ce courant se mesure par sa fréquence (en hertz). Aujourd’hui, le transport de l’électricité se fait majoritairement avec du courant alternatif. Le recours à ce dernier limite en effet la déperdition d’énergie et de chaleur (on fait ici référence à l’effet Joule).

 

Courant fort

Le courant fort sert à transporter l’énergie au sein d’un réseau électrique. Il permet notamment l’alimentation des sources de lumière, des prises électriques ainsi que des systèmes de chauffage et de climatisation qui nécessitent de fortes intensités électriques. L’intensité du courant fort peut varier de quelques centaines de milliampères (mA) à plusieurs kiloampères (kA), en fonction des besoins.

 

Courant faible

Contrairement au courant fort, qui permet le transport d’énergie, le courant faible sert quant à lui au transport d’informations. Son intensité maximale est de plusieurs mA. Le courant faible est ainsi utilisé dans le secteur de la téléphonie, de la domotique, de la vidéosurveillance et des alarmes. Il comprend également le réseau internet. Les câbles qui sont utilisés dans un réseau courant faible émettent bien évidemment des impulsions électriques, mais qui sont très faibles.

 

Délestage électrique

Le délestage électrique consiste en l’action de couper volontairement l’alimentation électrique de certains équipements ou clients pour éviter une saturation de l’alimentation électrique générale. Le délestage permettra de rééquilibrer la production et la consommation électrique sur le réseau. Cette mesure peut aussi prise être en vue de prévenir un black-out (effondrement du réseau électrique dans son ensemble). Pour ne pas dépasser l’abonnement souscrit, particuliers et entreprises peuvent recourir à un délesteur, qui se chargera de couper automatiquement l’alimentation des appareils non critiques, comme le ballon d’eau-chaude ou le chauffage.

 

Watt

Le watt, qui a pour symbole W, représente l’unité internationale de puissance. Il doit son nom à James Watt, ingénieur écossais ayant contribué au développement de la machine vapeur. Pour mesurer la puissance électrique, il faut multiplier la tension et l’intensité. Pour calculer la puissance électrique des moteurs, on utilise le kilowatt (kW), qui équivaut à 1000 W. Le mégawatt (mW) est utilisé pour décrire des unités de production électrique. Le kWh (ou kilowatts-heure) sert quant à lui à mesurer la consommation électrique dans les habitations.

 

Réseau RJ45 :

Le réseau RJ45 est indispensable pour mettre en place un réseau Ethernet. Un connecteur RJ45 sert à relier différents appareils de communication entre eux. Le câblage RJ45, qui a recours à des câbles dénommés paires torsadées, permet ainsi la circulation de courant faible. Ce type de câblage a été rendu obligatoire pour les constructions neuves, les extensions ou les rénovations complètes depuis 2008. Il est régi par la norme NF C 15-100.

 

Batteries de condensateurs

Les batteries de condensateurs permettent de limiter la quantité d’énergie réactive dans un système électrique. En effet, cette énergie, bien qu’étant improductive pour les consommateurs, est toutefois facturée par les fournisseurs d’énergie, tout comme l’énergie active. En compensant l’énergie réactive grâce à l’installation de batteries de condensateurs, on profite notamment d’une baisse de la facturation de l’énergie réactive, d’une amélioration du niveau de tension en bout de ligne, d’une augmentation de la puissance active disponible, mais aussi d’une perte d’énergie active au niveau des câbles.

 

Enclave

Une enclave est une partie d’un réseau électrique qui se retrouve isolée du réseau suite à une déconnexion de quelques équipements permettant le transport d’énergie.

Contacter Electro-cable : Électricité résidentielle

9 + 8 =

Informations complémentaires Électricité résidentielle