Réseaux VDI ou Réseaux Voix, Données, Images

Un réseau VDI consiste en un réseau de communication qui regroupe plusieurs applications, à savoir la téléphonie (permettant de transporter la voix), le réseau informatique et l’internet (permettant de véhiculer les données pouvant être des photos, de la musique, des films, etc.) et la télévision (permettant de transporter les images). En résumé, ce réseau permet aux usagers de s’échanger des informations, des images et du son, et ce, à l’intérieur d’une même habitation.

Installer un réseau VDI : quelles sont les conditions ?

Pour assurer la réussite d’une telle installation, il est important de respecter certaines conditions : l’utilisation d’un matériel de qualité, le recours aux services de professionnels qualifiés, le respect des normes et des contraintes de la CEM (Compatibilité électromagnétique). Une bonne infrastructure générale est également requise.

Réseau VDI : quels sont les avantages ?

Le réseau VDI a aisément facilité le câblage au sein d’une maison ou d’une entreprise en permettant le recours à un même type de prise pour raccorder tous les appareils présents sur le réseau, comme la télévision, le téléphone, les ordinateurs, etc. Cela a ainsi permis aux utilisateurs de profiter d’une plus grande mobilité.

Quelles sont les normes du VDI ?

L’installation d’un réseau VDI est soumise à la norme NF C 15-100 ainsi qu’au guide UTE C 90-483 qui garantissent une meilleure communication aussi bien vers l’extérieur, grâce à internet, mais également à l’intérieur de l’habitation. Ils induisent ainsi le recours à des appareils connectés respectant une infrastructure universelle de communication. Toujours selon cette norme, il est indispensable de mettre en place une prise de communication dans toutes les pièces principales de l’habitat, telles que les chambres, le séjour, etc. 2 prises sont aussi requises derrière chaque télévision. Toutes les prises de communication utilisées doivent être au format RJ45. Le câblage de ces dernières devant être réalisé en étoile en partant du coffret de communication placé dans la GTL (ou Gaine Technique Logement), qui est située près du tableau électrique.

Les différents grades du réseau VDI

Les grades permettent d’estimer la qualité des installations. Pour le réseau VDI, on distingue 4 grades :

  • Le grade 1 : c’est celui que l’on retrouve dans la plupart des nouvelles constructions. Il permet d’accéder à la téléphonie, à la TNT ainsi qu’au réseau Ethernet filaire, avec un débit maximum de 100 MB. Les coûts liés à l’installation de ce réseau VDI sont généralement faibles.
  • Le grade 2 : On a recours à des câbles plus efficaces et performants que ceux utilisés pour le grade 1. Le réseau est également plus performant.
  • Le grade 3 : Le débit du réseau Ethernet atteint les 1 Go. On a recours à un câble réseau pour obtenir le signal TNT/Satellite, contre un câble coaxial pour les deux premiers grades. On utilise également des prises RJ45 sur l’ensemble de l’installation.
  • Le grade 4 : Il constitue le grade le plus efficace, et a recours à la fibre optique pour son fonctionnement au lieu des fils de cuivre.

Câblages en cuivre, en fibre optique ou WiFi pour un VDI ?

Le choix du matériel VDI dépendra de nombreux critères : des envies des utilisateurs, de leurs besoins en débit et en mobilité, de la performance du système VDI, etc. Pour des distances inférieures à 90 mètres, on peut aisément se tourner vers l’usage de câbles en cuivre.
Au-delà, le recours à la fibre optique est indispensable. Cette dernière s’utilise généralement en câblage vertical et permet de mettre en place des réseaux pouvant supporter du haut débit sur une distance étendue. Elle offre d’ailleurs la bande passante la plus large. Les utilisateurs auront ainsi le choix entre des fibres monomodes, les plus performantes, et multimodes.
Pour mieux répondre à des besoins de mobilité, de productivité mais aussi pour permettre un accès ponctuel au réseau, la technologie WiFi semble être la plus appropriée.

L’installation d’un réseau VDI

L’installation d’un réseau VDI au sein d’une habitation n’est pas des plus compliquées. Pour mettre en place un réseau VDI au sein d’une entreprise ou d’une structure plus grande, il est recommandé de faire appel à des techniciens qui maîtrisent aisément ce travail. Sur un réseau VDI, tous les appareils sont reliés à l’armoire de brassage grâce à un câble ayant comme extrémité des connecteurs de type RJ45 femelle. La totalité du câblage se fait avec un câble 4 paires torsadées. Des connecteurs normalisés sont indispensables pour raccorder les différents matériels entre eux dans le cadre d’un câblage informatique ou téléphonique. Le câblage doit être réalisé en étoile. Pour mettre en place un réseau VDI, il faut suivre quelques étapes :

  • La première chose à faire est de déterminer les besoins en prise RJ45 pour chaque pièce du site et de localiser leurs futur emplacements. Il est recommandé d’installer la baie de brassage ou le tableau de communication dans une piece technique .    Il est possible d’utiliser un logiciel pour la modélisation du futur réseau VDI.
  • Il faudra ensuite choisir le grade de son réseau VDI en fonction de ses besoins et de son budget, et acquérir le matériel adapté à la future installation.
  • Une fois le matériel en main, il faut commencer par fixer le tableau de communication ou la baie de brassage, et relier ensuite au tableau électrique .
  • Pour ne pas faire d’erreur, il est conseillé de laisser à son électricien le soin de réaliser le câblage et d’installer les prises murales.
  • Il faut par la suite mettre en place les différents composants dans la baie de brassage (NAS, onduleur, Box internet, Switch, bandeau de brassage, DTI, répartiteur TV, bandeau de prises, etc.).
  • Une fois l’installation faite, il est indispensable de la tester en utilisant un outil adapté.
reseaux informatique

Contacter Electro-cable pour l'installation d'un réseaux informatique

3 + 4 =

Informations complémentaires

sur les Réseaux informatiques